Les nouveaux métiers de la gériatrie

Quelles que soient les statistiques démographiques annoncées, toutes prédisent un vieillissement inexorable de la population canadienne et un allongement de l’espérance de vie. Pour accompagner ces personnes âgées dans leur maladie ou leur perte d’autonomie, le Canada doit pouvoir compter sur des professionnels de la gériatrie compétents et nombreux.

QUELQUES CHIFFRES

Parmi les 35 151 728 personnes, recensées par Statistique Canada en juillet 2016 comme vivant au pays, 15,7 % sont âgées de 65 ans et plus. En 30 ans, cette tranche de population a augmenté de 50 %, et la tendance devrait se poursuivre.

Les seniors, qui représentent 5.9 millions de canadiens ont pour la première fois dépasser le nombre de jeunes de moins de 15 ans (5.8 millions) en 2016. En 2061, 12 millions de seniors dépasseraient alors largement  la proportion de jeunes, estimés à juste 8 millions d’individus.

 À l’horizon 2044, les plus de 65 ans devraient être au nombre de 11 millions. Vers 2052, les personnes les plus âgées (85 ans ou plus) pourraient représenter près d’un quart des personnes âgées et 6 % de la population totale. Il n’est donc pas étonnant d’apprendre que, pour la première fois en juillet 2014, les personnes quittant le marché du travail (55 à 64 ans) étaient plus nombreuses que les jeunes y faisant leur rentrée (15 à 24 ans).

QUAND LA FORMATION S’AJUSTE À LA RÉALITÉ DÉMOGRAPHIQUE

Il y a encore quelques années, le secteur de la gériatrie, synonyme de conditions de travail physiquement et moralement pénibles, souffrait d’une image négative expliquant la désaffection des jeunes pour ce domaine. Le secteur était peu convoité aussi parce que les différentes formations des principaux professionnels de la gériatrie (médecins, infirmiers et travailleurs sociaux) ne proposaient que très rarement des cours en soins gériatriques. Aujourd’hui, les universités se sont adaptées à la réalité démographique en développant des formations diverses et variées en gérontologie à travers tout le pays. (www.canadian-universities.net/Universities/Programs/Gerontology.html).

LE REMÈDE : L’ÉQUIPE PLURIDISCIPLINAIRE

La personne âgée qui peut ressentir à la fois des problèmes physiques, sociaux et psychiques ne doit pas les traiter séparément : l’approche collective des soins doit être privilégiée. Ainsi, pour répondre à la demande de soins toujours plus complexes des personnes âgées, on va recourir davantage aux équipes pluridisciplinaires comprenant des médecins gériatres, des aides-soignants, des infirmiers, des ergothérapeutes, des orthophonistes, des psychomotriciens, des massothérapeutes…

UNE SPÉCIFICITÉ TECHNIQUE ET HUMAINE

Les métiers de la gériatrie sont des métiers « classiques » exercés auprès d’une population spécifique. Tout professionnel en gériatrie doit ainsi posséder non seulement des compétences techniques propres à ce secteur, mais aussi des aptitudes humaines et relationnelles particulières.

  • Compétences techniques : le médecin gériatre doit être en mesure d’effectuer un examen gériatrique complet, un examen psychiatrique ou encore d’évaluer l’état d’une personne âgée avant une opération. Il est important que tout professionnel en gériatrie mette à jour de façon continue ses connaissances pour intégrer l’évolution rapide des maladies et des traitements.
  • Sens de la communication : dévouement aux autres, investissement personnel, écoute, tact et diplomatie sont des aptitudes très appréciées, voire fortement recommandées pour travailler en gériatrie.
  • Faculté à travailler en équipe : le médecin, l’infirmier, le travailleur social, tous doivent savoir collaborer, travailler en équipe afin de résoudre le plus efficacement possible des situations complexes. Il est recommandé que le professionnel en gériatrie sache s’organiser dans son travail, s’assurer de la prise en charge de la personne âgée et faire le suivi du dossier.
  • La personnalité et le professionnalisme : dans ce secteur, il est primordial de respecter les règles d’éthique et de faire face à ses responsabilités. Une très bonne résistance physique, un excellent équilibre psychologique pour pouvoir faire face à des situations graves, voire dramatiques, sont des dispositions très recherchées. 

Pour conclure, la gériatrie ne concerne pas uniquement le volet santé de la gérontologie. Ainsi, la cause des personnes âgées peut être traitée sous d’autres angles tels que le marketing (apprendre à atteindre cette population et adapter les produits), l’architecture et l’ingénierie (concevoir des établissements et des accès pour personnes à mobilité réduite) ou encore les loisirs (adapter les croisières, les tours ou les véhicules récréatifs).

Réseau d'emplois Jobs.ca

#