Les multiples facettes du travail social

Qu’ils travaillent en milieu hospitalier ou encore dans un CLSC, la travailleuse sociale ou le travailleur social (TS) n’ont certainement pas un quotidien banal. À quoi ressemble cette profession ? Comment devenir TS ?

Qu’est-ce qu’un travailleur social ?

Parmi les professionnels en relation d’aide, le TS évalue et rétablit le fonctionnement social de personnes, de couples, de familles ou de groupes. « Le rôle du TS repose sur le principe que le problème n’appartient pas qu’à l’individu et son passé, mais qu’il concerne aussi son milieu familial, professionnel et social », souligne Émilie Leblond, enseignante en travail social à l’UQAM et psychothérapeute en pratique privée.

Tâches et responsabilités

Après l’évaluation de la situation sociale de la personne, le TS détermine l’intervention nécessaire, puis en assure la mise en œuvre et le suivi. Le but du TS est d’aider l’individu à résoudre lui-même son problème. « Le plan d’intervention est élaboré avec la personne, en lui donnant le plus d’autonomie possible, précise Émilie Leblond. Le TS réalise aussi un travail de liaison avec la famille, le médecin ou l’école. »

Les tâches du TS se répartissent ainsi en quatre principales catégories que sont l’enquête, le conseil, l’élaboration de programmes d’aide et la médiation.

Aptitudes requises

Selon l’enseignante, « l’empathie est la qualité la plus indispensable pour exercer ce métier ». Elle est complétée par une nécessaire capacité d’adaptation et une grande flexibilité. « Il faut composer avec de nombreux déplacements professionnels, et souvent réagir à des situations d’urgence, explique-t-elle.

« Il faut aussi être prêt à travailler avec les gens les plus socialement marginalisés, et laisser malgré tout chaque personne prendre ses propres décisions. » Face à des individus en situation de précarité, de violence familiale ou encore de perte d’autonomie, l’ouverture d’esprit, l’absence de jugement et la patience s’avèrent essentielles.

Formation

Au Canada, le baccalauréat en travail social constitue habituellement le diplôme minimalement requis pour devenir TS. Le programme d’études doit être agréé par l’Association canadienne des Écoles de service social. Un stage pratique supervisé complète généralement les cours théoriques.

Enfin, comme c’est notamment le cas en Nouvelle-Écosse, au Nouveau-Brunswick, en Ontario et en Alberta, la reconnaissance d’un organisme de réglementation provincial est exigée. Au Québec, par exemple, il est nécessaire d’être membre de l’Ordre des travailleurs sociaux et des thérapeutes conjugaux et familiaux du Québec.  

Milieux de travail

Les TS peuvent exercer dans différents lieux : établissements de santé, CLSC, centres d’hébergement, centres jeunesse, écoles, etc. « Les TS sont amenés à travailler de plus en plus en équipe, avec d’autres professionnels comme les médecins, enseignants ou psychologues, ajoute Émilie Leblond. Cela donne la chance d’avoir une carrière très riche et variée ! »

Articles récents par
Commentaires

Réseau d'emplois Jobs.ca

#